{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Ryselen

A propos de Ryselen

Ryselen accompagne les femmes intuitives à révéler leur Nature profonde, sauvage et à prendre conscience de la puissance de leur Féminin.

Elle nous invite à mettre en lumière les blocages, croyances et schémas de fonctionnement inconscients à travers des outils quantiques et énergétiques.  

Initiatrice de la Vivance de la Terre®, Ryselen nous ouvre à une autre conscience du Féminin, reliée à la Terre et au Vivant.

Qu'est-ce que la Femme Sauvage ?

La Femme sauvage, c'est celle qui sait, celle qui est consciente de sa Nature profonde, sauvage, instinctive. C'est celle qui écoute son intuition, ses instincts, les élans de son âme.  


On ne peut aborder la Femme Sauvage sans évoquer la vision qu'en a Clarissa Pinkola Estès.

Car c'est elle qui en est l'initiatrice. Et ce, dès le début des années 1990 dans son ouvrage Femmes qui courent avec les loups : Histoires et mythes de l'archétype de la femme sauvage


La Femme Sauvage selon Clarissa Pinkola Estès

Voici ses mots : 

« Chaque femme porte en elle une force naturelle riche de dons créateurs, de bons instincts et d’un savoir immémorial. Chaque femme a en elle la Femme Sauvage. » 
« Pourtant, si éloignés que nous soyons de la Femme Sauvage, notre nature instinctuelle, nous sentons sa présence. Nous la rencontrons dans nos rêves, dans notre psyché. Nous entendons son appel. C’est à nous d’y répondre, de retourner vers elle dont nous avons, au fond de nous-mêmes, tant envie et tant besoin. »
« La femme qui récupère sa nature sauvage est comme les loups. Elle court, danse, hurle avec eux. Elle est débordante de vitalité, de créativité, bien dans son corps, vibrante d’âme, donneuse de vie. Il ne tient qu’à nous d’être cette femme-là. »

Femme Sauvage et Femme domestiquée

« Mais la Femme Sauvage, comme la nature sauvage, est victime de la civilisation. La société, la culture la traquent, la capturent, la musellent, afin qu’elle entre dans le moule réducteur des rôles qui lui sont assignés et ne puisse entendre la voix généreuse issue de son âme profonde. »

Pendant des millénaires, les femmes n'ont pas eu de droits. Elles ont été réduites à un rôle domestique - domos en latin signifiant le foyer, la maison. Elles n'avaient pas d'autre choix que de "s'épanouir" en faisant des enfants et en s'occupant du foyer.


C'est la femme domestiquée, par opposition à la Femme Sauvage. 

En sortant des rôles qui lui ont été assignés, la femme peut récupérer sa nature sauvage, profonde et intuitive. 


Au-delà de la Guerrière

On pourrait alors imaginer la Femme Sauvage comme une guerrière seule dans sa forêt. Pourtant ce n'est pas le combat qui caractérise la Femme Sauvage. Pour moi, c'est avant tout sa reliance au Vivant : elle est "donneuse de vie", "vibrante d'âme".


En contactant la Femme Sauvage en soi, on va bien au-delà de la guerrière. Il s'agit plutôt de laisser s'exprimer la puissance de son féminin, la puissance de Vie à l'intérieur de soi. 


Vers une autre conscience du Féminin

S'ouvre alors une autre conscience du Féminin, relié au Vivant et à la Terre, à un principe féminin beaucoup plus grand, plus généreux, plus abondant, plus vivant.


C'est tout cela pour moi, l'invitation de la Femme Sauvage. Et ce vers quoi je t'accompagne.


>